Vous êtes ici : Accueil News Ici commence la mer – Ne Jetez Rien !
Actions sur le document

Ici commence la mer – Ne Jetez Rien !

Les avez-vous déjà observés ? Des pavés émaillés ornés du message « Ici commence la mer – Ne jetez rien » ont été placés récemment à proximité de quelques avaloirs d’eau de pluie de la ville.

icicommencelamer.jpg

Vraiment, la mer commence là ? Cette campagne, financée par la Société Publique de la Gestion des Eaux (SPGE) et portée par les Contrats de Rivière de Wallonie, a pour but d’informer sur les effets à long terme des déchets qui se retrouvent dans notre réseau d’égouts. Les chiffres, souvent méconnus, sont effrayants. Par exemple, un mégot de cigarette prend 1 à 2 ans pour se dégrader et peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau !

Ces détritus sont de deux types. Les déchets jetés en rue, comme les mégots de cigarette, canettes, bouteilles en plastique ou emballages en tout genre, se retrouvent directement dans les avaloirs. Les déchets jetés dans les toilettes, quant à eux, rejoignent les eaux usées de milliers d’habitants. Cotons-tiges, lingettes, huiles de friture, hydrocarbures, restes de nourriture, médicaments et même peinture et produits toxiques, tout y passe !

Ces deux types de déchets posent les mêmes problèmes :

  • Dans bon nombre de cas, les déchets solides s’accumulent et finissent par boucher les canalisations. Cela peut se passer chez vous ou dans le réseau d’égouttage. Quel que soit l’endroit où le bouchon se crée, il faut déboucher ! Cela coûte de l’argent et diminue l’efficacité de notre système d’épuration.
  • S’ils arrivent à la station d’épuration (STEP), ces déchets peuvent également y provoquer un dysfonctionnement. Les stations d’épuration, après avoir nettoyé nos eaux usées, les rejettent dans les rivières. Une anomalie peut donc créer une pollution du cours d’eau.
  • Lors de fortes pluies, nos égouts (auxquels les canalisations d’eaux de pluie sont souvent raccordées) se déversent par trop-plein dans les rivières. Les déchets accumulés dans nos eaux usées rejoignent alors ceux qui ont été jetés en rue et tout ce petit monde se retrouve dans les cours d’eau. Cela engendre des pollutions, des odeurs, et une forte diminution de la biodiversité.

C’est ainsi que les déchets se retrouvent englobés dans le cycle de l’eau. En effet, les rivières se jettent dans les fleuves et ceux-ci se jettent dans la mer. Et les détritus suivent évidemment le même trajet ! On ne le sait pas, mais 80% des déchets que l’on retrouve dans la mer et les océans viennent en fait de l’intérieur des terres. Par D’où la campagne « Ne jetez rien, ici commence la mer » !

Ceci concerne les déchets solides. Les polluants liquides, quant à eux, s’ils aboutissent dans les STEP, ne sont pas entièrement traités. Une grande partie est épurée, mais il reste toujours des traces de certains polluants. Déversés dans les rivières, ils ont un impact négatif sur la vie aquatique.

Pour éviter ces dégâts, voici quelques bons gestes à adopter :

  • Jeter les déchets de salle de bain dans la poubelle à déchets résiduels.
  • Les huiles, graisses et hydrocarbures sont amenés au recyparc.
  • Les restes de nourriture sont jetés dans le sac adéquat (organique ou blanc) ou compostés dans votre jardin.
  • Les médicaments sont rapportés à la pharmacie. Pensez à emporter un cendrier portatif pour ne plus devoir jeter vos mégots dans les avaloirs.

De petites actions peuvent résoudre de grands problèmes !

Quelques chiffres parlant : Durée de vie des déchets les plus rapidement "biodégradables " :

  • Papier toilette : 2 semaines à 1 mois
  • Trognon de pomme : 1 à 5 mois
  • Mouchoir en papier : 3 mois
  • Papier journal : de 6 à 12 mois

Déchets se dégradant de 12 mois à 10 ans :

  • Mégot de cigarette : de 1 à 2 ans
  • Filtre de cigarette : 1 à 5 ans
  • Papier de bonbon : 5 ans
  • Chewing-gum : 5 ans
  • Huile de vidange : 5 à 10 ans (1 litre d’huile peut couvrir 1000 m² d’eau et ainsi empêcher l’oxygénation de la faune et de la flore sous-marine pendant plusieurs années. De plus, rejetée dans le réseau des eaux usées, l’huile usagée colmate les filtres dans les stations de traitement de l’eau et perturbe les processus d’épuration biologiques.)

Déchets se dégradant de 10 ans à 1000 ans :

  • Canette en aluminium : de 10 à 100 ans (un adulte moyen consomme près de 600 canettes par an.)
  • Pneu en caoutchouc : 100 ans
  • Briquet en plastique : 1 siècle
  • Boîte de conserve : 50 ans
  • Pile au mercure : 200 ans
  • Couche jetable : 400 à 450 ans
  • Serviette ou tampon hygiénique : 400 à 450 ans
  • Sac en plastique : 450 ans

 

ici-commence-la-mer---panneau.jpg

ici-mer.jpg

« Août 2020 »
Août
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Météo


Covoiturage

logo-carpoolbe.jpg


Don d'organes