Aller au contenu. | Aller à la navigation

Commémoration au monument George Price à Ville-sur-Haine
Sections
Vous êtes ici : Accueil News Commémoration au monument George Price à Ville-sur-Haine
Office du Tourisme

Retrouvez toutes les informations touristiques et les événements à venir dans l'entité du Roeulx sur leroeulxtourisme.be

logo-leroeulx-tourisme-site-lr.jpg

 
Actions sur le document

Commémoration au monument George Price à Ville-sur-Haine

Dans le cadre des commémorations 1914-1918, le ministre canadien des Anciens Combattants s'est rendu ce mardi 5 août au monument dédié au soldat George Price, tué 2 minutes avant la signature de l'Armistice. Il est le dernier soldat du Commonwealth à avoir été tué lors de la Première Guerre mondiale.



Guerre 14-18, 100 ans: suite des commémorations au Roeulx

 

Voir les photos de la visite

 

Private George Lawrence Price

Chaque affrontement, chaque bataille, chaque guerre a ses morts. Beaucoup tombent dans l’oubli, d’autres ne sortent jamais de l’anonymat. Certains sont encore commémorés près d’un siècle après leur disparition ; c’est le cas de George Lawrence Price…
11 novembre 1918, 10h58. Deux minutes avant l’application du cessez-le-feu suite à la signature de l’Armistice, le private George Lawrence Price du 28ème bataillon de la Canadian Infantry, chargé de sécuriser tous les ponts du canal, est tué par un sniper à Ville-sur-Haine. Originaire de Nouvelle-Ecosse, sur la côte Atlantique du Canada, George Price avait 26 ans. Il est le dernier soldat du Commonwealth à avoir été tué lors de la Première Guerre mondiale.

Historique

La population locale n’a pas immédiatement pris conscience de la valeur symbolique du décès du Soldat Price. Il fallut en effet quelques années avant que l’on confirme qu’il s’agissait bien du dernier soldat canadien, plus encore du Commonwealth, à être décédé au champ d’honneur durant la première guerre mondiale !

George Price devint aussitôt le symbole de ces milliers de soldats venus d’outre Atlantique et parfois même de bien au-delà pour défendre la liberté des peuples, de notre peuple, jusqu’à y perdre la vie ! La population a progressivement pris conscience de cela. Un pont de sympathie et de reconnaissance s’établit dès lors de part et d’autre de l’Atlantique.

De nombreuses légendes coururent alors sur les circonstances du décès de George Price. Ce qui est certain, c’est que l’une des institutrices de Ville-sur-Haine de l’époque recueillit une fleur en tissu qu’il possédait dans l’une de ses poches. Cette fleur, en forme de feuille d’érable, en velours, tachée de sang, fut alors placée sous verre avec ces mots de l’enseignante : « En ce 11 novembre 1918 à l’instant ultime où la paix se signait tu tombais pour nous dernière victime d’un triste conflit. Merci George Price ! Une goutte de ton sang souillait cette simple fleur que tu cachais sur ta poitrine. »

Le souvenir de Price se perpétra chaque année jusqu’en 1968.
En effet, pour le 50e anniversaire de l’armistice, le colonel Mc Intyre, qui commandait le bataillon d’infanterie dont faisait partie le soldat George Price, fit les démarches nécessaires pour qu’une plaque commémorative soit apposée sur la façade de la demeure devant laquelle celui-ci avait été tué deux minutes avant la fin des hostilités.

Le papa de Benoît Friart, actuel Député-Bourgmestre du Roeulx, était également présent lors de cette manifestation patriotique à laquelle participèrent, à la grande admiration du public, quelques membres de la police montée canadienne !

Dans les années 80, ce mémorial au soldat Price dut être déplacé suite à la construction d’un nouveau canal. Cependant, la passerelle qui surplombe le plan d’eau en cet endroit fut baptisée : passerelle Price.
A l’occasion de l’inauguration de cette passerelle, des recherches furent entreprises pour retrouver d’éventuels descendants de George Price et c’est ainsi que se manifesta en janvier 1990, son neveu George Albert Barkhouse, fils de la sœur du soldat disparu. C’est avec beaucoup d’émotion qu’il vint en Belgique et reçut 73 ans plus tard ladite fleur en velours maculée du sang de son oncle.

L’histoire ne s’arrête pas là ! Les mystères du Web mirent en relation l’un des membres du Cercle d’Histoire du Roeulx, Monsieur Jean Leclercq, qui venait de concevoir, en 1996, un premier site touristique de l’entité en ligne avec un certain Michaël Moss, Docteur en médecine, chef du département de pathologie à l’université d’Halifax, qui souhaitait réaliser un téléfilm sur George Price. M. Moss nous apprit qu’en 1970 déjà, la TV anglophone canadienne avait interviewé la sœur de George Price, Mme Florence Price-Barkhouse, décédée en 2003. Et au début de l’été 2003, une équipe de la Yapfilms Productions de Toronto vint tourner une importante partie du documentaire-fiction en Belgique.

Benoît Hautenauve,
Historien et Président de l’Office du Tourisme du Roeulx

 

memorial-price-2018.jpgProjet de rénovation du Mémorial George Price

Comme évoqué ci-dessus, au fil du temps, la personne de George Price s’est ancrée dans le cœur des Rhodiens. L’arrivée des Canadiens au Roeulx a été vécue par les citoyens de l’époque comme un véritable « souffle », un soulagement. Il existe d’ailleurs au Roeulx de nombreuses références à leur présence comme en témoignent notamment la rue Canadienne ou encore celle de la Liberté (symbole de la libération du Roeulx par les Canadiens). Pour les Ville-sur-Hainois, le monument Price lui-même est un symbole de liberté.

La présence de George Price chez nous avait pour objectif de contrer l’ennemi, protéger les populations et libérer nos terres de la présence allemande. Ce faisant, ce soldat canadien incarne pour les Rhodiens, et à plus large échelle pour la Belgique entière, les forces alliées venues combattre au côté des Belges. Unis dans le même combat et contre les mêmes outrages, Canadiens et Belges luttaient ensemble pour la paix et la liberté.

George Price fait dès lors également figure d’exemple, d’archétype dans le sens où il représente à lui seul tout le courage et la détermination des soldats venus combattre parfois jusqu’à la mort sur le territoire belge. Par-là, c’est toute notre communauté belge qui reconnaît en cet homme un modèle luttant au-delà les frontières afin de garantir à chacun un avenir meilleur.

Chaque année, à l’occasion de la commémoration de la fin de la première guerre mondiale, les élèves des écoles du Roeulx viennent rendre hommage à George Price. Ils sont d’ailleurs souvent profondément touchés par le fait que celui-ci ait été tué deux minutes avant la mise en application du cessez-le-feu consécutif à la signature de l’Armistice. C’est certainement ce sentiment d’injustice et d’impuissance qui a favorisé l’adhésion affective des populations pour la figure de George Price.

En raison de cette énorme charge symbolique et affective que porte la figure du soldat George Price, la Ville du Roeulx souhaite renouveler sa mémoire en lui offrant un lieu d’hommage digne des grands héros de l’histoire et donc en renouvelant complètement son mémorial actuel.

Depuis 2011 déjà, nous avons souhaité renouer avec les représentants de la défense Canadienne basés au Shape afin que lors du 11 novembre, un hommage soit rendu à George Price et que nous puissions ainsi raviver le souvenir de notre passé commun.

Profitant de cette amitié naissante et en prévision de la commémoration du centenaire de la mort du soldat Canadien chez nous, nous souhaiterions concentrer nos énergies communes afin que le 11 novembre 2018, nous puissions honorer dignement le courage de George Price et par-là même celui de tous les soldats venus défendre nos terres lors de la première guerre mondiale.

Nous avons constitué un groupe de travail composé de représentants de l’autorité communale de l’Office du Tourisme, d’historiens et de représentants de l’armée canadienne.
Nous souhaiterions ériger un nouveau mémorial de plus grande importance à proximité du lieu où le soldat Price est tombé le 11 novembre 1918. Nous avons déjà obtenu l’accord pour la mise à disposition du terrain (voir photos ci-dessous). Ce mémorial évoquerait notamment les circonstances de son décès, une photo ainsi qu’un message d’espoir et de paix.
Au niveau plantations, un mélange d’essences canadiennes et belges viendrait agrémenter les abords du monument. Inutile de dire que nous ferons appel à un artiste pour la conception du site.

implantation-nouveau-site-price.jpg

Presse et photos

 

« Avril 2019 »
Avril
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Météo


Covoiturage

logo-carpoolbe.jpg


Don d'organes